Les amis du VFR
Pour accéder à ces pages, veuillez vous inscrire et vous connecter.

Perfectionnement moto à la CASIM

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 13:27

Je vous livre ici le C.R. que j'ai rédigé pour la CASIM suite à la journée de perfectionnement (première de la saison) de samedi.

Le C.R. officiel est là, c'est le même (copier/coller) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

nob900 a écrit:
Samedi c’était le premier CPM de l’année à la CASIM-77. C’était aussi le premier de ma vie.

Déjà, ça commençait mal, il a fallu se lever tôt… C’était samedi et il faisait encore nuit. En plus il faisait froid. Pour ne rien arranger, il n’y avait plus de ticket dans le distributeur de carburant où je me suis arrêté en route… Bref, mauvais départ !

En plus, la route pour me rendre au point de rendez-vous était droite et sans intérêt, et il y avait un radar tronçon, ça c’est vache !

J’ai quand-même réussi à rejoindre le reste de la troupe sur le parking d’un hôtel. Avant de partir, j’avais regardé la liste des inscrits, on était 68 ! À l’arrivée, ça faisait un sacré tas de moto, quoique le tas était quand-même plutôt bien agencé. On sent assez vite l’expérience des organisateurs en matière de rangement.



Vue l’heure matinale, dès que l’hôtel nous a ouvert ses portes, tout le monde s’est jeté sur le p’tit déj, l’occasion aussi de commencer à discuter ça et là avec les gens autour. Pour faciliter la vie des anciens, le staff avait prévu des petites étiquettes avec nos noms écrits dessus pour reconnaître les nouveaux. Et pour pas froisser les nouveaux, ils en ont même donné aux anciens, c’est chouette de leur part !



Une fois tout le monde rassasié (sauf peut-être Averell), la partie studieuse a commencé. Notre vénéré président nous a fait l’honneur d’un discours passionnant, nous tenant en haleine près d’une heure sur une présentation de la CASIM-France, de la CASIM-77, de ce qu’on y ferait et des règles de fonctionnement internes à respecter.



L’ensemble des troupes ainsi motivées, il était temps de partir vers l’aventure CASIM !



L’atelier du matin, brillamment assuré par Thomas, traitait des appuis et de l’équilibre de la moto.

Au niveau des appuis, on n’a pas tous la même morphologie, j’en ai trois, d’autres en ont sept… bref, normalement c’est six !

On a ensuite joué avec l’équilibre de la moto. L’objectif, tenir sa moto avec un doigt (je cherchais depuis longtemps la solution pour tenir ma moto pendant que je roule ma clope, j’ai trouvé !) ou alors en faire le tour en la maintenant en équilibre (ça permet d’aller récupérer le paquet de tabac quand je le fais tomber de l’autre coté de la moto, pratique !)

Seulement après, Thomas nous a montré que les ingénieurs qui conçoivent des motos sont quand-même pas si cons que ça et qu’ils ont prévu un dispositif permettant de la poser de manière stable, une béquille centrale. Quelle révélation !



Toutes ces émotions méritant un remontant, il était temps de retourner à l’hôtel pour déjeuner.

L’après-midi étant déjà un peu entamée, il était temps de s’y remettre. Maniabilité lente pour certains, conduite en groupe pour les autres.
Il faisait chaud. Nous les nouveaux, on nous a fait nous mettre en plein milieu et en plein soleil, soit disant pour qu’on puisse se rendre compte par nous-même, pendant que les anciens se ménageaient pour la suite.



La présentation était assurée par Cédric qui a quand-même le mérite d’avoir de bonnes raisons de savoir de quoi il parle puisqu’il passe ses journées sur une moto.

Il nous a expliqué pourquoi se suivre en file indienne n’est pas une bonne idée.



Ensuite il nous a vanté les avantages de rouler en quinconce, le premier à gauche de la file (à-la gendarme), notamment au niveau des temps de réaction de ceux qui suivent. Il paraît que rouler comme ça influence le comportement des autres usagers et qu’ils deviennent plus respectueux de notre sécurité… Je n’en crois pas un mot, mais bon, quand c’est expliqué par un motocycliste de la Police, tu acquiesces !

Raymond en a profité pour nous faire une jolie démonstration de chorégraphie, présentant des gestes qui te donnent l’air con sur ta moto, mais permettent de communiquer au sein du groupe.

Il était temps de mettre en pratique.



Pas facile la première expérience de conduite en groupe… Entre l’ouvreur en Daytona qui se traîne lamentablement et les autres qui tentent comme ils peuvent de rester à leur place, ça demande pas mal de concentration et de remise en question personnelle.

En tout cas, le principal enseignement que j’en aurai tiré c’est le comportement des autres usagers. Je ne les avais jamais vus aussi attentifs et respectueux, je ne me suis jamais senti autant en sécurité que cette fois-là. En fait, Cédric avait raison !

Après cette expérience de conduite en groupe, il était temps d’aller user son embrayage sur de la maniabilité.

L’exercice du manège demande à nos formateurs des talents de gardien de troupeau pour mettre au pas tous ces motards et les faire tourner en rond en reproduisant des figures !

Ces figures (en amazone, les genoux sur la selle ou bien assis sur le réservoir), je m’étais toujours dit que ça ne servait à rien d’autre que risquer de mettre sa machine au tas… Finalement pas de casse et un exercice utile pour sentir l’équilibre et l’intérêt des appuis.



Thomas nous a expliqué le fonctionnement d’un embrayage et le point de patinage. L’objectif de ce cours, nous donner les clés permettant de faire une course … de lenteur (ça fait rêver) !

La lenteur ça fatigue, faut être décontracté et concentré et tu te rends vite compte que c’est pas toujours le cas… mais ça se travaille.

La lenteur ça fatigue aussi la mécanique. On a clairement commencé à sentir les machines souffrir. Une VFR, ça chauffe quand ça roule pas, alors quand ça ne roule pas et qu’en plus le moteur tourne à 4000tr/min, ça chauffe sévère. J’ai dû m’arrêter, je ne supportais plus les 115°C du moteur. D’ailleurs je n’étais pas seul, ceux qui roulaient sur des machines à refroidissement à air étaient déjà arrêtés depuis longtemps.

On a continué au rythme effréné de 4000tr/min pour … 5km/h pendant encore pas loin d’une heure à faire des tours, des slaloms et des huit autour de cônes.

Ça a été l’occasion de constater que Maxime est quelqu’un de jaloux « faut dire que c’est pas facile avec ton vieux machin ! » et que Thomas dit comme Maxime (sûrement pour se le mettre dans la poche) « tu te débrouilles bien vue ta machine ! ».

La fin de l’après midi étant arrivée, il était temps de clôturer la journée, se féliciter (« vous êtes trop forts » – « mais non, c’est vous »), se remercier (« merci aux stagiaires » – « mais non, merci aux formateurs »), bref, on est tous les meilleurs !

Et pour le retour, ils avaient même prévu la pluie sur la route. Quand je suis arrivé chez moi j’étais déjà douché, j’ai pu aller me coucher directement !

De ma position de nouveau, cette journée était une vraie réussite. C’était intense, tout en permettant aux nouveaux de prendre leur place et aux anciens de se retrouver. J’y ai trouvé une ambiance bienveillante et qui transpire la solidarité. En fait, j’y ai simplement trouvé ce que j’imaginais trouver dans une association ou des motards expérimentés transmettent leur expérience à d’autres motards à la recherche de pistes de progression.

Ils sont bien ces motards de la CASIM ! 

avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Maedhros le Jeu 9 Oct - 14:05

Il est tout biau ce CR Wink

Tu peux nous préciser, nous qui n'y étions pas, la question des points d'appuis, leur nombre etc...? ça m'intéresse!

Pour ton soucis "chaleureux" en manoeuvres lentes, je comprends même si perso j'ai eu de la chance, on faisait un exercice, puis petite pause explicative, recadrage, explication d'un autre exo...en général juste quand le ventilo déclenchait ou un peu avant, du coup elle avait le temps de refroidir Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Maedhros
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 2921
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 39
Localisation : Tournaisis (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 14:26

Merci Jérôme !

Les appuis (donc 6) c'est mains, pieds et genoux. On sent très vite l'influence de chacun dès qu'on commence à les lâcher. Tu te mets debout, donc tu lâches les genoux, tu sens la moto vaciller, tu t'assois sur le réservoir idem.

J'étais plus que critique sur l'intérêt de ce genre d'exercice - la peur, Rémy, la peur (référence culturelle belge inside) - mais finalement ils permettent de se rendre compte assez nettement et finalement sans trop de risque puisqu'on maîtrise quand-même assez bien l'équilibre de notre machine (normalement).

Pour la chaleur, on n'avait l'occasion de boucler assez vite sur chaque exercice, donc assez difficile pour la moto. En plus j'ai un souci (plus ou moins réglé) de température de déclenchement du ventilateur, ce qui n'arrange pas grand-chose. Mais elle s'en est sortie haut la main, juste une petite frayeur à un moment.

Je coupe mon moteur à 108°C (ventilateur en marche qui s'était déclenché à la bonne température) et quelques minutes après, quand j'ai remis le contact, la température était montée (normal la pompe ne tournait plus) à 113°C et là… le ventilateur ne se déclenche pas.

J'en ai déduit que mon problème n'était pas résolu, je rageais ! J'ai relancé le moteur (et donc la pompe) ce qui a équilibré la température dans le circuit et je l'ai vue redescendre degré après degré jusqu'à 90°C, il était donc normal que mon ventilateur ne tourne pas.
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Maedhros le Jeu 9 Oct - 14:30

Merci pour la précision;

En fait lors de mon stage on a justement insisté sur les appuis pieds/genoux; par contre on a appris à ne pas tenir fermement le guidon, donc finalement l'appui des mains devait être minime...c'est pour cela que je n'envisageais pas les mains comme points d'appuis.
bon c'est sûr que pour faire des demi-tours et slalom en étant assis sur la moto, il ne fallait plus compter sur les appuis pieds/genoux

Il faudrait que je prenne du temps pour faire quelques exos moi...enfin faut du temps et les conditions climatiques aussi Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Maedhros
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 2921
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 39
Localisation : Tournaisis (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 14:52

Tu as raison, bien que ce soit un appui, il faut être cool sur les mains.

En fait la clé est là : si tu retires les pieds, tout va bien. Si tu retires les genoux, tout va bien. Si tu retires les mains, tout va bien. Mais si tu retires les mains, les genoux et les pieds c'est la merde !
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par P'tit clown le Jeu 9 Oct - 15:57

Superbe CR , juste une question , j'ai toujours pas compris dans quel but fais tu ce stage ? personnel ou professionnel ? pour ta securité , pour devenir instructeur , pour ouvrir une moto ecole etc etc .....
avatar
P'tit clown
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 915
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 54
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 16:31

Je fais ce stage pour progresser (donc initiative personnelle). Depuis que je roule à moto, je roule seul (j'aime pas les gens lol! ) donc je dois être plein de mauvaises habitudes… de plus la formation du permis est quand-même plutôt incomplète…

Donc en premier lieu pour ma sécurité.

Étant donné le modèle associatif de la CASIM, tu prends plein de choses que les autres te donnent bénévolement. J'ai donc l'intention de pousser ma formation à la CASIM jusqu'à devenir moi-même formateur et redonner un peu de ce que j'ai reçu (mais j'ai encore quelques années devant moi…)
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Maedhros le Jeu 9 Oct - 16:45

de plus la formation du permis est quand-même plutôt incomplète…

+1000

Quand j'y repense...qu'est-ce que j'ai appris au permis? scratch

J'y suis arrivé fort de mon expérience de 4 ans en NSR50; j'ai enfourché la bécane (une bmw 650 de mémoire) qui se maniait plus facilement qu'un vélo; j'ai fais des slaloms et demi-tour pendant 30'.
Voyant que ça allait, on est parti rouler en ville...mais je n'ai pas souvenir qu'on m'ait parlé des points d'appuis, qu'on ait développé la technique du regard (autre que pour les qqs trucs aux manoeuvres) etc....
C'est simple, avec les heures de cours de moto-écoles (8 ou 9) j'aurai tout simplement été incapable de réussir le plateau avec un VFR!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Maedhros
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 2921
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 39
Localisation : Tournaisis (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 18:46

Maedhros a écrit:Quand j'y repense...qu'est-ce que j'ai appris au permis? scratch

Tu es dur Jérôme, moi j'y ai appris qu'il ne faut pas utiliser le frein arrière !
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par chrissou le Jeu 9 Oct - 18:55

très bon CR Nob merci

par contre tes propos sur les roulages en groupe confirment qu'effectivement tu es habitué à rouler seul
Rouler en quinconce , (lorsque la route le permet) est la première chose que l'on apprends dès qu'on roule en groupe cela permet de mieux voir devant , d'éviter de percuter son prédécesseur et indique aux autres usagers qu'il s'agit d'un groupe

En temps normal l'ouvreur et le fermeur portent même un gilet fluo. Crois moi que mener ou fermer un groupe, c'est du boulot !!!
En général on place le motard "novice" juste derrière le meneur ensuite les duos et ensuite les pilotes seuls. Cela permet de moduler l'allure du groupe pour que personne ne roule au dessus de ses bottes.

voila quelques explications complémentaires. Je suis entièrement d'accord avec toi ces stages nous obligent à nous remettre en cause et ne peuvent que nous faire le plus grand bien .




_________________
avatar
chrissou
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 3380
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 52
Localisation : Carpentras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Maedhros le Jeu 9 Oct - 19:06

+1 c'est pas pour rien que je roulais deuxième à gedinne. ..
Ce sera probablement ma place en alsace aussi d ailleurs

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Maedhros
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 2921
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 39
Localisation : Tournaisis (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Jeu 9 Oct - 19:43

chrissou a écrit:par contre tes propos sur les roulages en groupe confirment qu'effectivement tu es habitué à rouler seul
Rouler en quinconce , (lorsque la route le permet) est la première chose que l'on apprends dès qu'on roule en groupe cela permet de mieux voir devant , d'éviter de percuter son prédécesseur et indique aux autres usagers qu'il s'agit d'un groupe

Je connaissais la théorie pour avoir lu des discussion suite à vos rassemblements et balades, mais jamais de pratique…
J'avais déjà saisi (toujours de manière théorique) l'intérêt au niveau visibilité et temps de réaction, mais sans faire l'effort de calculer le gain réel, qui permet de vraiment enfoncer le clou (comprendre mathématiquement que pour un groupe de 5 motos tu passes de plus de 5s de réaction à seulement 1s, c'est un argument que tu ne peux pas mettre en doute - puisque mathématique - et que tu n'es pas près d'oublier).

Mais ce que je n'aurais jamais imaginé c'était l'impact bénéfique sur le comportement des autres (et je l'évoque dans le C.R.).

La pratique arrive bientôt, balade prévue samedi 19, 250km.
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par T.S le Jeu 9 Oct - 19:58

@ nob900: si jamais tu retires les mains, les pieds et les genoux, t'es pas dans la merde ! tu deviens tout simplement un "sans dents".
par-contre, le fait de rouler en quinconce est tout bêtement logique: tu vois plus loin et évite de rouler sur le pote qui te précèdes au cas où.
les voisins avec qui je roule depuis quelques temps ne connaissaient, et pire " Ma Sandrine ma belle", (mais oui, c'est son nom de "très jeune-fille") qui à l'époque sortait de la moto-école ne connaissait pas non plus.
avatar
T.S
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 470
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 54
Localisation : sud de dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Admin le Jeu 9 Oct - 20:44

Petite remarque importante au sujet du roulage en quinconce (valable aussi pour les trajectoires sécurité de la Gendarmerie),
ça ne s'applique que dans les lignes droites, dans les virages chacun prend évidemment la bonne trajectoire.

Inutile de prendre un virage en plein milieu de la route si on occupe la file de gauche, c'est risqué de prendre un véhicule de face.

Seb, rouler en quinconce s'apprend facilement et se maîtrise parfaitement en quelques sorties. Wink
avatar
Admin
Webmaster
Webmaster

Messages : 4688
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par chrissou le Jeu 9 Oct - 21:07

exact Alex, j'ai appris très vite l'utilité de la chose à Bieuzy.....quand il "bieuzyllait " à grand seaux No
Pas facile à suivre le Chef , heureusement que Tata Joëlle avait des sacs poubelles dans les chaussures pour le freiner un peu

avatar
chrissou
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 3380
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 52
Localisation : Carpentras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Gwenadu56 le Jeu 9 Oct - 22:44

Efficaces sauf pour l'aérodynamique lol!

Perso, j'aime bien ouvrir, d'ailleurs c'est souvent moi qui m'y colle
avatar
Gwenadu56
Pilote Moto 2
Pilote Moto 2

Messages : 1752
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 43
Localisation : Noyal-Pontivy, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par chrissou le Jeu 9 Oct - 23:22

c'est ben vrrrrrraiiiiiiiiiii ça Gwen Wink
D'ailleurs c'est un vrai plaisir de rouler derrière toi ou Raph . Vous êtes toujours très propres dans vos trajectoires .....même quand un troupeau de vaches traverse en plein virage clown ...Purée on a eu chaud ce jour là ...imaginez la scène...une douzaine de motards qui ont bien faillis se retrouver à chevaucher des vaches au lieu de leurs motos

avatar
chrissou
Pilote Moto GP
Pilote Moto GP

Messages : 3380
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 52
Localisation : Carpentras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Gwenadu56 le Jeu 9 Oct - 23:34

Bonjours les meuhmeuhs

Les kms accumulés depuis des années et par tout les temps ça aide mais bon je pense bien faire aussi un stage de perfectionnement, histoire de revoir certains mauvais réflexes...
avatar
Gwenadu56
Pilote Moto 2
Pilote Moto 2

Messages : 1752
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 43
Localisation : Noyal-Pontivy, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Ven 10 Oct - 10:02

Gwen (et les autres d'ailleurs), la Bretagne est pas mal lotie niveau CASIM :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Tonton flingueur le Ven 10 Oct - 18:11

Salut Nob

Je suis inscrit à la CASIM 60, qui est toute nouvelle

J'ai malheureusement loupé le 1er CPM à cause d'un bras en compote

Dimanche c'est le 2éme CPM, j'y serai malgré la pluie, j'essayerai de faire un CR
avatar
Tonton flingueur
Pilote Pocket bike
Pilote Pocket bike

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2014
Localisation : SOISSONS 02

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Ven 10 Oct - 21:07

Tiens, un autre casimir ! (on ne rigole pas les autres !)

Dimanche 19 on passera dans ton coin tu pourrais peut-être nous rejoindre (pour déjeuner par exemple, ou même pour rouler), je t'envoie le R.B. en M.P.
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Gwenadu56 le Ven 10 Oct - 21:31

nob900 a écrit:Gwen (et les autres d'ailleurs), la Bretagne est pas mal lotie niveau CASIM :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oui je sais. Je suis à la FFMC et on a aussi ce genre de chose mais c'est juste une histoire de dispo pour participer !
avatar
Gwenadu56
Pilote Moto 2
Pilote Moto 2

Messages : 1752
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 43
Localisation : Noyal-Pontivy, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Mer 1 Juil - 21:56

Comme promis au café, voilà le C.R. de ma journée « d'examen » à la CASIM.

nob900 a écrit:


Samedi c'était la dernière séance de l'année à la CASIM-77. C'était le moment de faire le bilan de notre progression et de nous frotter au passage de Visa, le premier pour moi.

Comme pour le premier CPM de l'année, ils nous ont fait lever tôt, même encore plus tôt. Cette fois-ci il ne faisait ni nuit ni froid, mais limite caniculaire… Décidément la CASIM met un point d'honneur à former ses stagiaires même dans les conditions les plus désagréables !

Contrairement au premier CPM, la route pour s'y rendre, qui n'a pourtant pas changé, n'est pas longue et désagréable. Après avoir retrouvé les potes à mi-parcours (je parle pas des lâcheurs qui ont préféré gratter quelques minutes de sommeil !), elle prend plutôt des airs de balade.

Arrivés sur place, pas de grande réception à l'hôtel cette fois-ci. Après tout, on a pris le pli et le petit déjeuner est de grand standing. L'occasion qu'on attend tous avant les séances de travail, où tout le monde prend plaisir à se retrouver. Là, l'ambiance est un peu différente, une discussion revient sans cesse. Certains parlent de leur crainte d'échouer, d'autres essayent de les convaincre que ça ne serait pas grave.

Notre président, reprenant son costume de fonction et son talent d'orateur (je t'ai entendu(e) me traiter de lèche bottes !), harangue la foule des stagiaires repus pour lancer la journée de travail.

Pour ceux qui étaient nouveaux avec moi cette année (et pour ceux qui avaient une excuse bidon pour sécher le passage de Visa l'année dernière), c'est le programme léger :-) Oui, je n'ai pas peur de le dire, c'était léger ! Mais qu'est-ce que j'ai galéré… C'est rassurant, j'ai encore besoin de la CASIM !

Le programme commence par un QCM… esprit CASIM ! Un questionnaire dans lequel toute réponse bidon peut être juste, même celle que tu ne vas pas prendre au sérieux tellement tu penses qu'elle a été mise là uniquement pour t'amuser. Tant pis quelques points perdus bêtement, c'est le jeu.

Le reste de la journée contraste avec les CPM par son rythme. Alors qu'on a l'habitude pendant l'année de tourner souvent et rapidement sur les ateliers, pour le Visa on est obligés d'attendre son tour et le nombre de passages est limité. En conséquence, de nombreux moments à attendre et à apprécier la compagnie de la troupe, toujours de bonne humeur et prête à la rigolade.

Le premier atelier pratique porte sur les trajectoires. Une sorte de micro-balade où tu as l'impression de former… le moniteur qui te suit en lui montrant tes plus belles trajectoires de sécurité. J'ai l'honneur de former notre président qu'on voit bien ensuite sur les photos, tout fier de montrer à tous le diplôme qu'il a reçu.

Après les virages, la pause déjeuner. Ah non… On est en avance alors autant commencer la maniabilité. Ben tiens, l'Épreuve ! Celle pour laquelle on est tous venus bien entendu.

Ma moto étant en rodage, je choisis d'utiliser l'ER6 de l'association. Pas simple de prendre en main une moto qu'on ne connait pas vraiment… Je m'entraîne en bout de parking à faire des cercles avant de me lancer dans le parcours pour lequel je n'ai que deux tentatives possibles.

Je suis le dernier de la matinée à passer, c'est le moment d'aller reprendre des forces au restaurant.

Pendant l'épreuve de maniabilité, tout l'esprit de la CASIM flotte sur le courageux participant. Des dizaines de paires d'yeux attentives et bienveillantes, n'espérant qu'une chose, que ça se passe pour le mieux. Et des salves d'applaudissements en fin de parcours.

Une fois tout le monde passé sur l'épreuve de maniabilité, quoi de mieux qu'une petite sieste à l'ombre d'un arbre ? Ah non, ce n'est pas un sieste qu'on nous propose mais de parler secourisme…

Jeff me propose une mise en situation. J'arrive avec un passager adulte sur les lieux d'un accident impliquant un automobiliste inconscient (et dire que les automobilistes pensent que ce sont les motards qui le sont…). Sécurisation, balisage, appel des secours, je retranscris (presque) bien ce qu'on a vu en début d'année. Quelques petits oublis mais Jeff me les signale, ce qui permet de les imprimer correctement dans mon cerveau pour une prochaine fois.

Nouveau temps mort en attendant que tous soient passés, nouvelle occasion de prendre du bon temps ensemble. Arrive alors l'anecdote qui en dit long sur l'implication sans faille de nos moniteurs. Yannick me convoque dans le bureau (climatisé, veinard !) du préfabriqué. Je m'installe et il me demande « mise en situation ou QCM ? », moi, perplexe « Mais de quoi s'agit-il exactement ? » « De secourisme… » « Eh, mais je l'ai déjà fait avec Jeff. » « Bon ben dégage alors ! ». Décidément, ils ne rechignent pas devant le boulot !

La dernière épreuve porte sur le freinage. Tous ceux qui ont choisi d'utiliser l'ER6 de l'association commencent à le regretter en comprenant qu'ils devront l'utiliser aussi pour le freinage. Pour moi c'est une première, je n'ai jamais utilisé de moto avec ABS… Les commandes ne répondent pas du tout comme sur ma moto mais je ferai avec.

À l'exception de quelques uns qui ont voulu s'essayer à la cascade, l'épreuve ne semble pas nous stresser plus que ça et se passe assez tranquillement. On sent que la fatigue et la chaleur commencent à puiser dans nos ressources et l'ambiance est beaucoup moins enjouée qu'au début de la journée. Pour certains c'est carrément l'heure de la sieste.

Tout le monde est passé, c'est au jury de travailler (il était temps, bande de feignasses !). Ils se réunissent pour une séance de travail sérieuse (bon, mettons « une séance de travail », ça fera bien l'affaire). De notre coté, on attend avec impatience et inquiétude le résultat de leurs délibérations. On sent que l'ambiance est, là encore, dans l'esprit CASIM, sérieux, mais une dose de rigolade ne fait pas de mal.

Lors de la remise des résultats, chacun partage la déception de ceux qui n'ont pas été reçus et la joie de ceux qui sont appelés à venir chercher leur diplôme. Moment solennel mais, là encore, détendu et toujours propice à s'amuser.

Finalement la journée s'est conclue par un pot pour célébrer la promotion au rang de moniteur de Pierre, quelques mois plus tôt.

Malgré le rythme soutenu des activités de la CASIM tout au long de l'année et malgré la fatigue de cette journée, je crois que nous sommes tous rentrés un peu déçus que l'année s'achève déjà… Je me souviens encore des discussions sur le forum avant l'ouverture de saison en octobre où tous répétaient qu'ils étaient vraiment pressés de se retrouver, je comprends mieux maintenant.

Cette année m'a été très bénéfique au niveau de mon aisance générale au guidon de ma moto. C'est l'objectif principal de la CASIM et on peut dire qu'elle a rempli son rôle. Ce que je n'avais pas mesuré lors de mon inscription, en revanche, c'est qu'au delà des aspects traditionnels de la formation (ou un sachant transmet à un apprenant), l'état d'esprit qui règne à la CASIM fait qu'on aura forcément quelque chose à apprendre de tous puisque tous sont venus pour apprendre, mais également partager leurs connaissances et expériences en toute simplicité.

Bref, comme je l'ai déjà écrit, ils sont bien ces motards de la CASIM !
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par DamNed le Mer 1 Juil - 22:50

Excellent ton récit retraçant ta journée et l'atmosphere de la CASIM!

Un plaisir de le lire, merci!

avatar
DamNed
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 632
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 37
Localisation : Bilzen, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par nob900 le Mer 29 Juin - 11:25

Comme promis, je vous fais un C.R. de ma journée de dimanche à la CASIM.

Pour ceux qui ne trainent pas trop au café, dimanche c’était la journée de passage des visas (« visa pour la vie »), l’examen interne à la CASIM.

Ce visa n’a aucune autre valeur que de matérialiser notre progression, ce qui est déjà énorme.

L’an dernier, j’avais passé le 1er visa et j’étais franchement stressé (au point même d’hésiter à le passer de peur de le rater). Cette année, zéro stress. J’y suis allé comme ça venait en me disant qu’au pire, je pourrais le repasser l’an prochain. Ça ne sera pas nécessaire (mais il s’en est fallu de peu…).

La journée a commencé par l’épreuve de virages/trajectoires. Encadrés par deux moniteurs, l’un qui montre le chemin et l’autre qui évalue nos trajectoires, ça se passait sur une petite succession de virages entre deux villages. Le moniteur placé devant n’empruntait pas nécessairement les bonnes trajectoires (ça aurait été trop facile sinon). L’épreuve a duré 5 à 10 minutes.

La seconde épreuve était théorique. Il s’agissait d’un QCM contenant des questions sur la CASIM (son objectif), la moto en général (utilité de certains éléments mécaniques), la sécurité à moto (les situations piégeuses de la route) et la réglementation (alcoolémie, etc.).

La troisième épreuve était le parcours de maniabilité. C’est un parcours mixte (rapide et lent) et chronométré pour ceux passant le 2ème visa. Les visa 2 devaient passer le parcours rapide à une seule main (ce qui n’est qu’une formalité puisque notre progression nous a notamment fait intégrer que les mains ne sont pas les appuis les plus importants). En sortie du parcours lent, il fallait passer sur une planche qui nous conduisait ensuite dans un escargot (voir la vidéo). Je vous assure que de faire entrer une VFR dans un cercle de 6,5m de diamètre n’est pas une mince affaire. Je n’y arrive pas encore et j’ai dû faire l’épreuve avec la moto de la CASIM, une ER6.



Après manger, venait l’épreuve de freinage. Départ arrêté, on stabilise la vitesse à 60km/h et quand on passe la porte, on freine et on s’arrête le plus tôt possible. Les moniteurs évaluent évidemment la distance de freinage, mais également le positionnement du regard. J’ai tout bien fait… sauf le moment du déclenchement de mon freinage. J’ai commencé à freiner trop tôt, ça m’a valu un zéro à l’épreuve !

Enfin la dernière épreuve était une mise en situation en rapport avec le secourisme. Je trouve un motard planté en sortie de virage, qu’est-ce que je fais ? On y aborde l’endroit où on doit stationner, la méthode de pré-diagnostic avant appel des secours, l’appel aux secours, et les soins en attendant les secours.

Tout ça nous donne une note globale permettant de déterminer si on a validé le visa. Pour mon cas c’est bon, mais j’aurais pu obtenir une meilleure note si j’y étais moins allé « à l’arrache ».

Une fois le visa 2 en poche, plusieurs possibilités. On peut arrêter car on est allé au bout du cycle de formation. On peut continuer à participer aux stages car malgré tout on peut encore progresser (et puis l’ambiance qui y règne y incite). On peut commencer à s’investir en assistant les moniteurs (on devient donc « aide moniteur »).

J’ai décidé de commencer à m’investir et je serai donc aide moniteur l’an prochain. Je passerai moins de temps à travailler, mais plus de temps à aider les autres à travailler. Pour autant, je compte bien continuer à travailler, notamment réussir enfin à faire tourner la VFR dans ce #$!˘~ d’escargot !

L’étape suivante sera le passage du CAMABC, le « diplôme » de moniteur bénévole à la CASIM.
avatar
nob900
Pilote Moto 3
Pilote Moto 3

Messages : 861
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 38
Localisation : Limours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perfectionnement moto à la CASIM

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum